Les projets développés en Colombie se situent dans le département de l’Amazonas dont la capitale est Leticia. Cette zone regroupe 60% de la population du département et est essentiellement constituée de communautés indigènes comme les Uitotos, Ticunas, Cocamas et Yaguas. Les projets se développement au sein des « resguardos indigenas » de los Lagos (San Antonio), Aticoya (Valencia) et Acitam (Mocagua). FORESTEVER et Green Hope Colombia sont les seules organisations à travailler ce thème dans cette région. L’objectif est d’impliquer le plus grand nombre de communautés au fil des années afin de préserver et de valoriser au mieux la biodiversité de cet écosystème via la mise en place de systèmes agroforestiers.

Agroforesterie à San Antonio de los lagos

Cette communauté compte 72 familles d’indigènes Ticunas. Elle se trouve à une vingtaine de kilomètres de la ville de Leticia. Le projet est mené en partenariat avec l’association Green Hope Colombia et Up2green Reforestation.

Le but du projet est de récupérer des parcelles dégradées en donnant à la communauté les moyens nécessaires pour cultiver de nouvelles espèces. Une assistance technique humaine et financière est apportée afin que ces familles puissent continuer à vivre de l’agriculture et à maintenir un mode de vie proche de la nature. En 2011, 9 000 arbres ont été plantés.

Agroforesterie à Valencia

Cette communauté d’une vingtaine de famille participe au projet agroforestier débuté en 2012. Plus de 10 000 arbres ont été plantés répartis en plus 50 espèces. Les arbres sont plantés dans les parcelles des bénéficiaires. L’objectif est de préserver la forêt, en plantant des espèces à valeur ajoutée élevée proche des habitations.

Agroforesterie à Mocagua

La communauté de Mocagua se trouve en bordure du parc National Amacayacu. Elle compte plus de 500 personne. Un peu moins de 5 000 arbres ont été plantés en 2013. La pépinière communautaire est gérée par une quinzaine de participants. Les espèces telle que la Guanabana, le Guarana , le Camu Camu et la Caoba ont été semées. Les outils nécessaires et les graines ont été fournies à la communauté. Des mingas « ou travaux communautaires » ont également été organisées afin de mener à bien le projet.