Alternatives économiques
à la déforestation en Colombie

Projet 2020-2022

 

Ce programme de 3 ans (2020-2022) est développé en partenariat avec 3 autres ONG alliées (Envol-Vert, Impulso Verde et Up2green Reforestation) et est appuyé principalement par l’Agence Française de Développement.

L’objectif est de développer de nouvelles alternatives économiques à la déforestation avec les communautés paysannes et indigènes en Colombie.

Chacune des 3 ONG franco-colombiennes travaillent en Colombie depuis plusieurs années dans 3 zones agroécologiques différentes :

  • Envol-Vert sur la côte caraïbe
  • Impulso Verde dans les montagnes andines
  • Forestever en forêt amazonienne

Dans le cadre de ce programme, FORESTEVER continue le renforcement des activités de reforestation communautaire et d’agroforesterie avec des espèces natives, exploitées couramment par les populations mais peu cultivées. En parallèle, l’association développe de nouvelles activités économiques de transformation et de commercialisation avec les communautés locales, proposant ainsi des alternatives pour diminuer la pression sur la forêt amazonienne.

Cette nouvelle composante vient s’ajouter au travail de FORESTEVER, en complément de ses
activités d’agroforesterie et d’éducation environnementale.

Ces activités seront développées avec les communautés indigènes, en majorité Tikuna, de San Martin de Amacayacu, Arara, San José km 6 et Casiyanaira, toutes situées dans le département de l’Amazonas, à l’extrême sud de la Colombie.

La communauté de San Martin sera la première impliquée avec la mise en place d’un centre de collecte et de transformation équipé pour l’extraction de la pulpe d’açai (Euterpe olaraceae) et de copoazú (Theobroma grandiflorum), cousin du cacao, endémique d’Amazonie.

Tout au long de ce programme 22 000 arbres seront plantés à la fois dans « chagras » (= système de cultures traditionnelles), dans les réserves forestières communautaires ou encore à proximité des cours d’eau en vue de leur protection.

Le projet s’attachera également à divulguer les pratiques agro-écologiques mises en place auprès des institutions publiques et autres organisations locales afin de favoriser leur adoption.