Le climat se réchauffe à une allure accélérée suite aux émissions de C02 provoquées par les hommes et le mode de vie «surproducteur» de certains pays. La nature n’est plus en mesure de faire face à toutes ces émissions et le pourra de moins en moins puisque elle-même disparaît petit à petit, à l’exemple des grands massifs forestiers.

Deuxième stock de carbone après les océans, la forêt et sa survie sont donc essentielles pour l’équilibre climatique de la planète, par l’action de régulation du régime des pluies (transpiration) et de la régularisation des cours d’eau (action de ses racines).

FORESTEVER propose donc de développer des modèles agroforestiers efficaces pour séquestrer du carbone.

L’agroforesterie et le changement climatique